Qui suis-je ?

Je m'appelle Ambre Nébuleuse, je suis autrice amatrice et j'écris sous pseudonyme.

J'ai choisi d'écrire sous pseudonyme pour des raisons qui me sont propres, aussi si vous ne trouvez rien de « croustillant » sur moi, c'est tout à fait normal. Et si vous me connaissez personnellement, je vous remercie de bien vouloir respecter mon pseudonymat en ne dévoilant pas mon identité.

Je me lance tout juste dans l'écriture, après des années à hésiter et à me dire que je n'y arriverai pas parce que je n'ai pas de talent narratif ni de formation dans le domaine. À quoi bon me torturer autant l'esprit ? La vie est courte, profitons-en pour se lancer dans des projets un peu fous !

Pourquoi Ambre Nébuleuse ?

Ambre à l'avantage d'être à la fois une couleur, une « pierre » semie-précieuse et un prénom que j'aime beaucoup. Pour écrire sous un nom d'auteur qui me plaise, et qui peut évoquer plusieurs choses, il est parfait.

Le nom Nébuleuse a mis plus de temps à venir. Comme de nombreuses personnes dans le monde, j'aime beaucoup voir des photos de notre Univers, aussi j'ai d'abord cherché dans les noms de planètes et de comètes si l'un d'eux me plaisaient. Malheureusement, aucun ne semblait coller à ma personnalité, ni ne représentait suffisamment, à mon goût, mon imagination souvent éparse. Lorsque je regardais des photos de nébuleuses, aucun nom ne semblait correspondre non plus, il m'a fallu du temps avant que le nom « Nébuleuse » ne vienne naturellement. Ce qui est fantastique avec ce nom c'est qu'il peut lui aussi présenter plusieurs facettes : l'étendue de l'Univers, les méandres de l'espace, un ensemble cohérent ou plusieurs groupes diffus, et surtout, il signifie également nuage, et comme j'ai souvent « la tête ailleurs », il tombe à pic.

Quel style littéraire ?

Je ne pense pas avoir vraiment de style littéraire, je lis un peu de tout, peu, mais de tout. Je peux passer de la science fiction à l'heroic fantasy en passant par du policier. Certains auteurs nourrissent également mon imagination et mes rêves, ce qui me donne parfois des idées de récit.

Bien sûr, tous les styles ne me plaisent pas, comme le surréalisme -essayez de lire « L'Assomoir » d'Emile Zola jusqu'au bout quand vous n'êtes pas littéraire et que vous lisez lentement…- qui bride l'imagination du lecteur en décrivant absolument tout dans les moindres détails ou les histoires dites à l'eau-de-rose, que je trouve souvent très cul-cul la praline.

Un style trop emprunt de testostérone ne me plaît pas forcément non plus, autant regarder un bon vieux « Die Hard » ou « Terminator » si je veux ma dose de testostérone, c'est bien plus plaisant que de relever, sans le vouloir, les incohérences dans un livre. Je ne dis pas que c'est déplaisant à lire, mais je suis parfois très casse-pieds sur certains points de détail, même si je ne suis pas à l'abri d'écrire des incohérences. Personne n'est parfait, et je ne suis personne !

Mes sources d'inspiration

Je me nourris aussi bien de ce que je lis (livres, presse, publicité…) que de ce que je vois ou entends (films ou émissions). Souvent, je peux aussi m'imaginer une situation possible dans ma vie quotidienne, et partir dans les délires de mon imagination, allant parfois jusqu'à me faire peur toute seule ! Si vous croisez un jour une femme dans la rue qui se met à sursauter sans raison apparente, ce sera peut-être moi.

Allez, je ne vous retiens pas plus longtemps et je vous souhaite une bonne lecture sur mon journal de bord :-) ! N'hésitez pas à me laisser des critiques constructives, cela m'aidera à progresser !

Sauf mention contraire, la plupart de mes écrits sont sous Licence Art Libre.