Parfois j'ai plein de trucs à dire en dehors de ce que j'écris pour mon épanouissement presonnel. Désolée, mais vous n'y couperez pas !

Est-ce que le monde est sérieux ?

Rédigé par Ambre Nébuleuse Aucun commentaire
Classé dans : Babillage Mots clés : coup de gueule

Récemment, un message est passé sur le réseau Twitter et m'a fait hérisser les poils. Ce tweet parlait des gens qui croient plus à l'homéopathie qu'aux vaccins. Depuis quand du sucre va-t-il renforcer votre système immunitaire pour lutter contre le tétanos, par exemple ? Et chaque jour m'apporte son lot de « non mais les gens sont-il sérieux ? ».

Sur le plan scientifique

Nous sommes donc au XXIème siècle et nous avons une recrudescence de croyance, qui défie la science. Les gens ont une telle peur des Sciences, sûrement plus par méconnaissance que par bêtise, qu'ils préférent croire que du sucre va les guérir du cancer. Autant je ne remets pas en cause le côté bénéfique de l'effet placébo de l'homéopathie dans certains cas, autant la prôner comme produit miracle et naturel, je suis plus que dubitative. Le curare est naturel, ce n'est pas pour autant que je vais en prendre pour soigner mes insomnies !

Par le passé, ce qui faisait office de produit homéopathique, c'était la religion, donc la croyance. Une migraine ? Une prière. Hop ! Même aller voir le curé du village pour ne serait-ce que parler (pour rappel c'est un confident qui n'a pas le droit déontologique de divulguer ce que ses ouailles lui confie) ça a déjà des effets positifs. Et, devinez quoi ? Les gens continuent d'aller voir des personnes à qui confier leurs plus noirs secrets ou leurs plus grandes peurs, ce sont les psys qui remplacent de plus en plus le curé du village. Et une part d'entre eux sont médecins, donc scientifiques.

Parlons des gens qui vont consulter des psys. Non, ces gens ne sont pas des « fous ». Ce sont des personnes qui peuvent avoir des difficultés à un moment donné (une séparation difficile, un licenciement abusif, un décés brutal…) ou qui sont malades. La folie, telle qu'on l'entend dans l'imaginaire collectif, n'existe pas. Je ne suis pas spécialiste de la chose, loin de là, mais la plupart des maladies sont expliquées par la neurologie et la génétique, certaines d'entre elles sont carrément multifactorielles. Et ça fait parti des handicaps. Et culpabiliser les gens d'aller voir un psy c'est juste contre productif au possible ! À moins que vous ne vouliez assumer la responsabilité de leurs actes ?

De plus en plus de gens ressortent des « on m'a dit que » ou des « je suis persuadé·e que » quand il est question des vaccins. Et curieusement, c'est toujours les mêmes sujets qui ressortent.

— On m'a dit que les vaccins peuvent donner une sclérose en plaques !

— Je suis persuadé que mon fils est autiste à cause d'un vaccin.

— J'ai perdu mon bébé à cause d'un vaccin, je n'ai pas de preuve, mais c'est vrai.

Ce n'est pas sérieux, si ? Les gens ont donc si peu de connaissances scientifiques de base ? Les gens préfèrent mettre en danger leur progéniture ou des gens immumodéprimés parce qu'il existerait un risque non prouvé de danger lié à la vaccination ? C'est une question de santé publique, vous n'êtes pas tout seul sur Terre, bon sang de bois ! Et ne venez pas pleurer si votre gosse a contracté les oreillons et qu'il en est mort si en plus vous ne l'avez pas vacciné…

Quant au bébé qui décéde suite à un vaccin, c'est tragique, c'est sûr, mais là non plus aucune preuve n'est avéré, sinon il y aurait bien plus de décès de nourissons suite à la vaccination. Pour rappel, la mort subite du nourrisson n'est pas une légende et est encore et toujours un sujet de recherche médicale. On ne sait pas ce qui provoque ça, mais ça fait bien longtemps que les vaccins ont été éliminés de la liste des suspects !

Sur l'anonymat sur internet

Depuis une dizaine de jours, au moins, l'État français est vent debout contre l'anonymat. Sauf si vous vivez reclus au fond de votre grotte, vous en avez certainement entendu parler.

Sauf que c'est une fausse solution aux problèmes évoqués. Et quand on creuse un peu plus, on se rend compte que des gens ne font pas la différence entre l'anonymat et le pseudonymat. C'est un message négatif envoyé à de nombreuses personnes, dont les artistes, qui utilisent un nom de plume, ou des inconnus qui usent d'un pseudonyme pour protéger leur vie privée.

Que dire de gens comme Maître Eolas ou Zythom qui s'expriment sous pseudonyme pour se protéger et protéger leur famille tout en permettant aux gens de se faire une idée du métier d'avocat ou d'expert informatique judiciaire ? Doivent-ils renoncer à s'exprimer, à évacuer, sous prétexte qu'ils ne peuvent plus utiliser de pseudonyme ? Est-ce que, en tant qu'autrice, et utilisant un nom de plume, un peu comme un bouclier pour me donner du courage pour m'exprimer et créer, je dois divulguer mon identité réelle au tout venant, au risque de ne plus avoir envie d'écrire de peur d'être moquée par mon entourage ou mes collègues ?

Les techniciens informatiques savent parfaitement qu'il est difficile d'être totalement anonyme sur internet, d'autant plus sur les réseaux sociaux. Il est très facile même de faire des recoupements d'informations. À moins d'être très prudent et de bien tout cloisonner, il est difficile d'être totalement anonyme. De plus, les administrateurs des réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook sont tenus, légalement, de fournir les informations qu'ils ont sur leurs utilisateurs à partir du moment où la justice en fait la demande.

Depuis quand les gens ont-ils peur des anonymes, surtout sur internet, au point de vouloir interdire le pseudonymat en ligne ? Le pseudonymat existe depuis des siècles. De nombreux artistes et détracteurs ont commencé à se faire connaître sous pseudonyme. La République s'en est toujours remise ! L'Humanité ne s'est pas écroulée !

Sur le sens critique

De plus en plus de journaux douteux apparaissent. Les gens ne font plus confiance aux « journaleux », pour reprendre cet immonde terme qui foisonne de plus en plus. Mais les journaux douteux donnent des « informations » qui vont dans le sens de leurs croyances, alors ils lisent ces journaux. Parce que ce sont de « vrais » journaux. Et même si l'information est douteuse. Même si ce qui est écrit est un mensonge pur et dur. C'est écrit dans un bon journal qui dit la même chose qu'eux, c'est donc forcément vrai. Et surtout, il ne faut pas croire les journaux traditionnels, en plus ils sont payants, ils sont donc forcément à la solde du gouvernement.

Mais vous avez fait quoi de votre sens de la critique ? Qu'avez-vous fait de votre notion du discernement ? Depuis quand un journal satirique, qui affiche en grand, en gras, et en rouge dans son entête que tout ce qu'il publie est faux, est à prendre au pied de la lettre ? Depuis quand est-ce que vous gobez tout ce qu'on vous raconte sans même vous poser ne serait-ce que la question : est-ce que c'est vrai ?

Pour avoir un minimum de sens critique, il faut un minimum de culture générale. Vous avez pourtant bien tous été à l'École, sauf cas exceptionnels, non ? On vous a pourtant bien appris à faire des exposés sur des sujets que vous ne connaissiez pas, et donc à faire des recherches, même simples, à en extraire de l'information, à l'agréger, à la recouper, et à vous demander si ce que vous avez lu est véridique et vérifiable ou non ? Alors vous attendez quoi pour l'utiliser au lieu de sortir des « il paraît que » ou « dans X ils disent que » ?

Est-ce que le monde est sérieux ?

J'ai relevé mon défi !

Rédigé par Ambre Nébuleuse 3 commentaires
Classé dans : Babillage Mots clés : écriture, exercice, organisation, roman

Le défi NaNoWriMo est déjà fini ? Mais ça passe trop vite ces trucs là quand on n'a pas tout le temps que l'on voudrait pour s'y consacrer ! Bref, c'est l'heure du bilan, et je vais essayer de dire des choses positives pour une fois ! Donc, le syndrome de l'imposteur, puisqu'il paraît que tu squattes un bout de ma psychée, tu restes dehors le temps que je discute avec mon lectorat, merci.

Un mois de défi, ça donne quoi ?

Ça donne beaucoup de mots ! Voici une petite liste :

  • Prologue : 1 719 mots
  • Chapitre I : 1 330 mots
  • Chapitre II : 2 379 mots
  • Chapitre III : 2 964 mots
  • Chapitre IV : 2 406 mots
  • Chapitre V : 3 888 mots
  • Chapitre VI : 3 529 mots
  • Chapitre VII : 3 451 mots
  • Chapitre VIII : 2 663 mots
  • Chapitre IX (non fini et non publié) : 1 697 mots

Soit un total de 26 026 mots.

Ce n'est pas forcément un gros roman, et comme vous pouvez vous en douter, il n'est pas fini. Ben oui, j'ai eu une idée juste avant le défi, du coup, je me suis peut-être, une fois de plus, précipitée !

(Hum, le syndrome, j'ai dit dehors, merci…)

Non, en vrai, je voulais me lancer sur une idée de départ sans fil directeur et voir comment, en écrivant au fil de l'eau (Huhu, "au fil de l'eau" ! Vous trouveriez ça drôle aussi si vous avez lu les chapitres ! Si si !) je pouvais en sortir quelque chose.

Et bien, je suis plutôt contente de moi dans l'ensemble ! Je me suis réellement attachée aux différents personnages, je me suis amusée à imaginer les différentes situations pouvant avoir lieu dans l'univers ainsi créé et essayer de me mettre à la place de différents types de personnalités. Un exercice un peu périlleux quand on est une inadaptée sociale. Mais j'ai adoré et je me suis amusée, c'est donc l'essentiel pour moi.

Ça m'a permis de constater que oui, j'aime écrire, l'exercice est difficile mais plaisant quand on voit que l'histoire se déroule, petit à petit, que les personnages se construisent, étape par étape, comment s'y prendre pour faire venir l'intrigue, pour essayer de décrire des lieux, des situations ou même des réactions et des ressentis. Bref, je savais déjà que le travail d'écrivain est difficile, mais j'y ai vraiment pris goût ! C'est peut-être un peu confus, toutes mes excuses, je jette les mots sur le clavier :-) !

Et maintenant, c'est quoi la suite ?

Dans un premier temps, je vais sans doute continuer d'écrire ce premier jet, puisque c'en est un, tout en peaufinant mes cartes mentales sur Framindmap. Je vais d'abord me concentrer sur le fond de l'histoire et continuer d'évoluer à mon rythme. Bien sûr, je vais tâcher de vous informer au fur et à mesure : sur mon blog, par des petits billets, mais également sur Framapiaf, par des petits messages courts. D'ailleurs, merci aux copains du hashtag MastoWriMo (Phigger, Eutrapelie, Anne Pavelle notamment), vous m'avez aidée à tenir jusqu'au bout dans ce défi, même si j'aurai préféré pouvoir écrire davantage chaque jour ! Vous êtes formidables et vos petits mots tout au long de cette aventure m'ont été d'une grande aide, si si !

Mais je ne vais pas forcément me contenter d'écrire, je vais aussi me documenter un peu plus pour améliorer mes descriptions de lieu tout au long de l'écriture. Si vous avez des lectures ou des documentaires à me recommander, n'hésitez pas !

Et une fois les brouillons finis, je mettrais au propre, je compléterai, j'améliorerais le tout, et, bien sûr, je ferais ce qu'il faut pour que vous puissiez au moins télécharger le PDF !

Et trouver un titre aussi, ça serait bien…

Après, ça ne veut pas dire que j'abandonne mes autres projets d'écriture ! Loin de là ! Non, non, je veux continuer d'écrire « Exode » et vous emmener en voyage avec moi ! Mais là aussi, il va me falloir de la documentation, sûrement plus que pour le défi de Novembre ! Je reviendrais peut-être vers vous dans un autre billet… quand j'en aurais le temps !

J'ai aussi commencé cet été à écrire un autre texte, plus dans l'univers heroic fantasy, je vous en parlerai plus un jour aussi !

Vaste programme !

Et encore, je n'ai pas parlé de revoir le design actuel du blog, afin qu'il soit plus accessible et moins tristounet. Mais j'avoue que je n'ai pas trop d'idées de comment m'y prendre pour le rendre agréable. Est-ce que je le fais moi-même ou est-ce que je lance un appel à l'aide à la communauté libriste pour avoir un peu d'aide sur le plan technique ? C'est que, quand c'est pour du personnel, je suis plus douée pour rendre le tout laid et peu présentable…

Et peaufiner mon carnet aussi. L'affichage n'est pas forcément terrible pour les chiffres romains, il faudra que j'améliore ça !

Bref. Merci de m'avoir lue jusqu'ici et merci de me soutenir dans cette formidable aventure. Même si nous ne nous connaissons pas :-) ! Et n'hésitez pas à me faire ne serait-ce qu'un petit coucou, ça n'a l'air de rien, mais ça encourage vraiment beaucoup à continuer, surtout en cas de gros doute !

NaNoWriMo et Carnet !

Rédigé par Ambre Nébuleuse Aucun commentaire
Classé dans : Babillage Mots clés : écriture, nouvelle, roman, présentation

Bonjour à tou·te·s !

Un petit billet rapide pour vous informer que je suis toujours vivante ! Et que j'ai toujours l'envie d'écrire, et ça il me semble que c'est assez important pour le signaler !

Cette année je tente le défi National Novel Writing Month ! En quoi consiste le défi ? Contrairement à ce que « novel » évoque, il s'agit d'écrire un roman durant tout un mois, celui de Novembre plus précisément. J'ai déjà commencé à écrire, et le fait de constater qu'il s'agit d'un roman à rédiger me rassure quelque part. Ben oui, je commençais à me dire qu'une nouvelle de 50 000 mots, ça risque de faire une trèèèès longue nouvelle ! Et du coup, ça veut dire que je vais pouvoir me lâcher et m'organiser mieux que je ne le pensais pour venir à bout de ce défi, et ça c'est top. Ça veut dire que ça va me forcer à sortir de ma zone de confort, que je vais devoir trouver des idées rapidement et m'organiser correctement pour ne pas trop partir dans tous les sens !

Comme je l'ai signalé sur Mastodon hier, j'ai déjà écrit 1 064 mots. Mais du coup, il faut que je réorganise un peu le tout. Ce n'est pas encore trop grave, ça se rattrappe vite, et là je suis toute exitée pour continuer ! Je pense avoir un sujet qui peut être assez amusant à traiter et, j'espère, si j'arrive au bout, que ça me servira pour d'autres écrits !

Dans les nouveautés du mois également, j'ai enfin mis en place ma vitrine. Bon, elle n'est pas parfaite, il y aura sûrement des travaux à faire pour améliorer le confort de lecture, mais vous pourrez déjà y trouver mes deux nouvelles (loin d'être parfaites elles aussi) ainsi que le préambule et le premier chapitre d'un roman sur lequel je réfléchis depuis quelques années. Évidemment, le roman est en suspend, le temps que je finisse le challenge, j'espère donc qu'il pourra bénéficier de l'expérience que je vais acquérir au cours du mois.

Pour voir mon évolution au cours du défi, vous pouvez me suivre sur Mastodon (https://framapiaf.org/@anebuleuse).

Pour (re)lire mes nouvelles et voir le début de mon roman, je vous invite à explorer mon carnet !

Pour en savoir plus sur le défi NaNoWriMo : https://nanowrimo.org/

Bon mois de Novembre à tou·te·s !

Lectorat, votre avis compte !

Rédigé par Ambre Nébuleuse 4 commentaires
Classé dans : Babillage Mots clés : blog, écriture, remaniement

Depuis mon dernier billet, j'ai pas mal avancé, je crois. Il me reste deux ou trois détails à régler, mais pour ça, je vais avoir besoin de vous, très cher lectorat ! Enfin, si j'ai au moins une personne qui me lit ? Même les chats sont acceptés !

Pour mon site où je souhaite exposer mes textes, j'aimerai également vous proposer de les récupérer sur vos différents appareils. Seulement voilà, sous quel(s) format(s) ?

Pour le texte brute, est-ce que je vous fournis les sources ODT et/ou TeX ? Directement un TXT ?

Pour le texte à lire directement, est-ce que je vous offre juste un PDF ou est-ce qu'il faudrait aussi que j'envisage un EPUB ?

Je ne sais pas du tout quelle décision prendre sur ce coup… Aussi, je préfère laisser mûrir encore un peu ma réflexion, mais si l'un·e d'entre vous peut m'aider, avec des arguments si possible, ce sera avec plaisir que je tâcherai d'en tenir compte !

— … Les chats ?

— Je savais pas quoi mettre pour essayer d'être drôle !

— Pourquoi ne pas avoir plutôt dit que tu acceptes les bots ?

— Parce que je ne les accepte pas…

— Tu veux dire que tu rejettes tous les commentaires laissés par les bots et les spammeurs ?

— Chuuuuuut ! Ça doit rester secret !

— Excuse-moi, j'ai du lait sur le feu qui m'attend pour un fou-rire !

Remaniement et reprise du travail d'écriture

Rédigé par Ambre Nébuleuse Aucun commentaire
Classé dans : Babillage Mots clés : blog, écriture, doutes, remaniement

Bonjour à tou·te·s ! Vous êtes toujours en vie ? Moi oui.

Après des mois de doutes, de reculades (ça se dit ? On va dire qui oui…) et d'envies, je me suis enfin mis un coup de pied, salvateur, « au cul » ! Est-ce que je vais continuer d'écrire ? Oui. Est-ce que je vais reprendre La Spiritiste ? Un jour peut-être. Est-ce que je vais arriver avec du nouveau, du plus concret ? Oui aussi.

Concrétement, ce qu'il va se passer est la chose suivante : le blog ne me servira plus que de lieu d'expression, de causerie, où j'essaierai, tant bien que mal, de vous dire où j'en suis, les progrès que j'ai fait, si je suis bloquée, mais aussi, peut-être, d'autres trucs.

Mes textes dans tout ça ? Ils seront transférés dans un autre espace qui y sera dédié et, je l'espère, plus aproprié. Cet espace sera une vitrine où seront exposés mes différents écrits. Pas beaucoup pour l'instant, ok… Promis j'essaie d'étouffer et ma procrastination et mon syndrome de l'imposteur ! Pour l'instant cet espace se déclinera en deux parties, une partie qui rassemblera mes nouvelles, et une partie qui rassemblera mes romans.

Je vous tiendrai informé·e·s dès que tout sera mis en place.

Des bisous !

— Hey, c'est bon, j'ai fait l'annonce !

— Ben c'est bien…

— Le site est prêt ?

— Euh, ça dépend, tu entends quoi par « prêt » ?

— Quoi ? T'es encore sur ton jeu ? Et c'est moi qui procrastine ?

— Mais j'en ai juste pour cinq minutes…

— Tu m'as dit ça il y a une heure !

— … Il avance ton second chapitre ?

— Oui, enfin, heu, je… Change pas le sujet !

Fil RSS des articles de cette catégorie