La nébuleuse d'Ambre

Bienvenue dans mon Univers

Urgence Abyssale : mise à jour du prologue et du premier chapitre

Rédigé par Ambre Nébuleuse Aucun commentaire
Classé dans : Roman Mots clés : carnet, écriture, urgence abyssale, roman

La mise à jour

Incroyable mais vrai ! Je viens de mettre à jour le prologue et le premier chapitre d’Urgence Abyssale !

Des ajouts ont été faits, quelques explications étaient manquantes, des corrections ont également été apportées. J’ai également ajouté des descriptions de personnages, et c’est loin d’être évident pour moi, de manière générale, alors avec des créatures que l’on invente, essayez d’imaginer la difficulté.

Si j’en juge par ce précédent billet, l’augmentation est assez conséquente :

  • Prologue : 2 571 mots (+852)
  • Chapitre I : 2 000 mots (+670)

Pour le chapitre I, néanmoins, je ne suis pas très sûre de la partie qui cherche à expliquer le but de l’école. Je n’arrive pas à savoir si je la trouve bancale ou si elle fait redite par rapport au prologue. N’hésitez surtout pas à me faire part de vos avis, critiques ou suggestions en commentaires ! (En prime, ça me changera des bots.)

La suite ?

Dans un premier temps je vais regarder pour générer un fichier PDF, LaTeX et/ou EPUB depuis le fichier MarkDown. Pour donner une idée de la tête des fichiers qui sont utilisés, pour celleux qui connaissent un peu le principe des générateurs de sites statiques, voici à quoi ressemblent les premières lignes du chapitre I :

---
roman: urgence_abyssale
title: Urgence abyssale
chapter: Chapitre I
subtitle: Spéciste !
creationdate: 02/11/2018
updatedate: 26/07/2020
next: chapitre02
next_chapter: Chapitre II
next_subtitle: Premier contact
previous: prologue
previous_chapter: Prologue
previous_subtitle:
pdf:
---

« Hé « bizu » ! On t’a pas vu en cours c’matin ! 
T’étais encore en train de pioncer ?

— Ho ça va, fous-lui la paix. Et arrête de l’appeler comme ça. »

En soit, cela n’a rien de très compliqué, mais il va tout de même falloir que je scripte un peu tout ça pour avoir un format facilement exportable et convertissable. Vu la longueur actuelle du récit, et sachant qu’il y a encore plein de choses à raconter, à imaginer et à découvrir, j’aime autant vous dire que si je dois convertir chaque chapitre à la main, je suis découragée d’avance !

Bref, j’ai encore du pain sur la planche. Mais je suis, semble-t-il, relancée !

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot r5h70gfe ?

Fil RSS des commentaires de cet article