Inspiration pour une histoire d'horreur ?

Rédigé par Ambre Nébuleuse Aucun commentaire
Classé dans : Onirisme Mots clés : cauchemar

Cette semaine j'ai fait un cauchemar, chose somme toute assez classique chez une personne stressée et en cette période de l'année. Cependant, celui-ci m'a assez marqué et je pense qu'il peut vous inspirer si les histoires d'horreur sont votre style de prédilection.

Cher lectorat, si tu es sensible, je te recommande de ne pas lire cette bribe descriptive, tu me remercieras plus tard.

Dans ce songe, j'étais dans mon salon et j'observais deux rats. Ces rats étaient des rats venimeux d'Australie et avaient un pelage brun-vert. J'était fascinée de les voir dévorer un lapin qu'ils venaient tout juste de chasser grâce à leur venin. Ayant un chat, j'ai bien sûr prévenu mon chat d'éviter de les approcher, qu'une seule de leur morsure serait fatale. Sur ces mots, je me suis tournée vers mon canapé, et c'est là que le rêve a viré au cauchemar. Le pelage de mon chat avait blanchi, les poils s'étaient frisés et ratatinés totalement. Une sorte de bave épaisse, mousseuse, et d'une couleur verte, coulait de sa gueule. Elle n'avait plus que la peau sur les os, littéralement. Ses muscles avaient disparu, aucune trace de sang, je pouvais voir son crâne blanc sous la fourrure qui se détachait. Ses yeux n'étaient plus que des billes noires parsemées d'éclat de la couleur habituelle de ses iris. Et elle cherchait son air dans son agonie.

J'ai la chance d'avoir pu me rendre compte que je faisais un cauchemar et j'ai donc pu me forcer à me réveiller. Évidemment, quand j'ai allumé la lumière, ça a réveillé Mademoiselle qui m'a regardé incrédule, ne comprenant pas pourquoi je me réveillais aussi tôt…

Si ce cauchemar vous a inspiré, n'hésitez pas à piocher dedans pour vos histoires. En attendant, je profite de mon chat, bien vivant.

Fil RSS des articles de ce mot clé