Nouvelles de Février 2020

Rédigé par Ambre Nébuleuse Aucun commentaire
Classé dans : Babillage Mots clés : blog, écriture, urgence abyssale, carnet, organisation

Oui, vous avez bien lu, je vais vous donner des petites nouvelles sur le mois qui se termine. On va dire que c’est une sorte de nouvel exercice, à voir si je tiens le rythme et si j’arrive à vous donner des nouvelles régulièrement.

Amélioration du carnet d’écriture

Si vous avez suivi mes actualités du mois de janvier, et plus particulièrement ce billet consacré à la refonte de mon carnet d’écriture, il ne vous aura sûrement pas échappé que le style graphique est complètement différent et se veut plus sobre et mieux adapté pour la lecture.

Récemment, en voulant relire un chapitre dans les transports en commun, j’ai eu la désagréable surprise de constater que le nouveau style n’était pas, mais alors pas du tout, fait pour la lecture sur un téléphone portable. Aussi je me suis remontée les manches et j’ai réussi à améliorer le tout. Je peux maintenant relire mes brouillons sur mon téléphone.

J’espère que cette amélioration sera également appréciable sur d’autres supports, n’hésitez pas à me remonter les soucis d’affichage avec, éventuellement, les caractéristiques de votre écran.

Pour ce qui est de l’accessibilité, j’avoue que c’est loin d’être mon domaine, même si je cherche à rendre le site le plus accessible que possible. Néanmoins, j’ai pu faire un essai rapide sous Lynx, et il s’avère qu’il est possible de se déplacer sans problème dessus et d’aller lire les différents pages, je suis plutôt fière de moi sur ce coup !

Construction des personnages et des abysséens

Il ne vous aura sûrement pas échappé que Urgence Abyssale recèle de nombreuses créatures humanoïdes aquatiques dont nous ignorons tout. Afin de ne pas trop me perdre dans les différentes explications et interactions entre les protagonistes, j’ai commencé à tenir une sorte de journal de bord sur un wiki privé. Je pense vous donner des informations au fur et à mesure de mes progrès, comme je l’ai fait dernièrement en vous dévoilant, peut-être un peu prématurément, la fiche de Winston.

L’un des gros défis que je me suis imposée, c’est d’avoir une fiche descriptive plus ou moins complète sur les abysséens. Je m’inspire des fiches existantes sur les populations humaines sur le projet Wikipédia, afin d’établir au mieux une description de cette espèce. Pour l’instant cette fiche est subdivisée en :

  • Origine : comment l’espèce pourrait être apparue, depuis quand, un peu comme les fiches descriptives des espèces ;
  • Démographie : combien sont-ils ? Comment la population évolue-t-elle au fil des ans ?
  • Répartition géographique : où en trouve-t-on ? Est-ce que toutes les espèces sont originaires des mêmes eaux ?
  • Politique : quel est leur système politique ? Est-ce qu’il existe des tensions entre partis ?
  • Culture : est-ce qu’ils ont un système d’éducation comme nous ? Est-ce qu’ils ont des croyances ? Est-ce qu’ils connaissent les sciences ? Ont-ils des œuvres d’art ?

C’est encore loin d’être parfait, mais ça me pose déjà une bonne base pour améliorer les chapitres existants et éventuellement prévoir un plan pour la rédaction. Je ferai peut-être une page de bonus dans mon carnet, qui sait ? Et si c’est le cas, vous serez bien évidemment informé par un billet sur le blog.

À venir

Dans les prochaines semaines et les prochains mois, j’envisage de basculer le blog sur un système statique, sûrement sous Jekyll, et de le mettre en harmonie avec le thème de mon carnet. Cela va donc impliquer différentes choses :

  • revoir l’organisation actuelle du blog ;
  • transférer les articles et les pages statiques ;
  • vérifier que les articles et les pages sont transférés correctement et qu’aucun lien n’est cassé, ce qui ne manquera certainement pas ;
  • trouver un système de commentaires pour site statique, peut-être ISSO, et y mettre les commentaires déjà existants ;
  • je vais encore culpabiliser parce que je bidouille au lieu d’écrire, c’est malin !

Bien sûr je ne ferai pas la bascule sans au moins vous prévenir quelques jours avant ! Comme ça, pour celleux qui sont abonné·es au flux RSS, vous saurez qu’il va y avoir du changement et qu’il faudra vraisemblablement mettre à jour votre agrégateur préféré !

Refonte du carnet d’écriture

Rédigé par Ambre Nébuleuse Aucun commentaire
Classé dans : Babillage Mots clés : écriture, remaniement, organisation

On dirait presque que c’est Noël avant l’heure !

Je viens de refondre intégralement l’affichage de mon carnet d’écriture. Il est beaucoup moins jaune, plus sobre, et aussi, probablement plus adapté à la lecture sur écran.

Je n’ai pas encore eu le temps de me replonger dans la réécriture, je voulais avant tout que vous ayez un espace de lecture qui soit agréable et, autant que faire ce peu, accessible. Je n’ai pu tester la refonte graphique que sur Mozilla Firefox, aussi n’hésitez pas à me dire ce qui ne va pas !

Je tiens à remercier Goofy, pour sa relecture attentive des captures d’écran que j’avais pouetté, et Maiwann pour ses bons conseils pour améliorer le rendu final. Je suis toujours à l’écoute de quelques modifications à apporter si nécessaire !

J’en ai également profité pour vous mettre les sources au format ODT pour les premières nouvelles, dans leur état actuel. Comme dit dans un précédent billet, La Spiritiste est en cours de reprise, pour l’améliorer et l’amplifier, ce qui est une victoire pour moi : cela signifie que j’ai mûri et progressé pour l’écriture ! Du moins je l’espère…

Je vous souhaite une agréable visite sur cette nouvelle version. N’hésitez pas à signaler tout problème de navigation ou d’accès, il se peut que tout n’ai pas été correctement revu !

Remonter en surface

Rédigé par Ambre Nébuleuse 1 commentaire
Classé dans : Babillage Mots clés : ambre, nouvelle, roman, urgence abyssale, organisation

Cela faisait plusieurs semaines que je n’ai pas donné de nouvelles, ni sur mon blog, ni sur les réseaux sociaux. Si vous avez lu le précédent billet, cela ne vous aura certainement pas surpris. Aujourd’hui, je me sens mieux, plus vivante. J’ai enfin pu mettre un peu de distance avec certaines choses et reprendre des forces. Pour l’instant du moins. C’est donc une belle occasion, pour moi, de reprendre certains projets laissés un peu à l’abandon, comme l’écriture !

La Spiritiste : en chantier

Je profite de mes pauses déjeuner, lorsque c’est possible, pour reprendre cette nouvelle. La fin arrive de façon un peu brutale, il y a beaucoup de questions qui restent en suspens qui méritent que je me replonge dedans. Il est vrai que cette nouvelle a été écrite un peu vite, à une période où je n’allais pas forcément très bien, et où un membre de ma famille nous a quitté de façon un peu rapide. Même en sachant qu’elle avait quatre-vingt quatorze ans, et que je la connaissais peu, voir une personne que l’on a toujours connu en bonne santé partir en quelques semaines, ça bouscule ! Ce récit a été un peu ma catharsis pour surmonter cette épreuve, en plus de mes doutes et de mes problèmes personnels et professionnels, et essayer de garder la tête hors de l’eau.

Si vous ne l’avez pas lu et ne souhaitez pas vous faire dévoiler en partie le premier jet, je ne peux que vous inviter à aller la lire ! Sinon, évitez le paragraphe qui suit !

Pour l’instant je n’ai pas vraiment trop repris le début de l’histoire, mais j’ai tout de même commencé à écrire ce qui a pu se passer entre les vingt années où Narjhalla, après avoir quitté le village qu’elle avait sauvé, fini par y revenir. Il y a des points dans la première partie qui ne sont pas clairs, qui sont même un peu trop rapides, il faut encore que j’arrive à sortir les idées de ma tête, quitte à aller les chercher au plus profond de mon imagination. De même, la fin est vraiment bancale, il y a beaucoup de choses qui sont comme passées sous silence, mon défaut principal étant de mettre la charrue avant les bœufs alors que je suis en train de suivre la route.

À titre d’information, cette nouvelle contient 3 573 mots (environ huit pages), dans son premier jet. Depuis que je l’ai reprise elle en contient 6 267 (environ treize pages). Et il y a encore plein de choses à dire et à découvrir ! Je commence même à me demander si l’on pourra encore appeler cela une nouvelle…

Urgence abyssale : à maturer

Tout ce qui a été écrit sur et autour d’Urgence abyssale, mon roman commencé au cours du NaNoWriMo 2018, a été repris dans un wiki que j’utilise pour noter mes idées et développer des fiches de personnages. J’ai bien évidemment toujours l’intention de venir à bout de ce récit fictionnel, mais il faut dans un premier temps que je détermine le cheminement à prendre et où je veux en venir !

J’ai donc tout retranscrit. Il y a des choses qui me plaisent, qui ne me semblent pas trop mal, et d’autres qui connaissent les mêmes écueils que pour La Spiritiste. Il faudra également que j’améliore certains points en effectuant des recherches pour que ce ne soit pas trop farfelu. Ce n'est pas parce que c’est de la fiction que ça ne peut pas être un minimum sérieux !

Dans un premier temps je pense rédiger une page décrivant les abysséens, ce qu’ils sont, comment ils vivent, comment ils ont évolué, quelle est leur culture, quelles sont leurs technologies… Puis, à partir de là, je pourrai sans doute mieux voir comment diriger le récit, comment orienter les façons de penser et d’agir des différents groupes.

Exode : des recherches à effectuer

Ah, Exode ! Nous y voilà. C’est un projet d’écriture qui me tient à cœur depuis plusieurs années. J’ai eu l’inspiration suite à un rêve que j’ai fait. Ce rêve m’a tellement marqué que je m’en souviens toujours. C’est dire à quel point ça me travaille ! Je sais comment ça a débuté, je sais comment ça va finir. J’ai une partie de la trame dans un carnet de notes, rédigé au stylo plume, des bouts de description de différents personnages, des idées de comment sont d’autres personnages que je doit encore prendre le temps de mettre par écrit. Mais j’ai, là aussi, beaucoup de recherches à faire pour que ce ne soit pas trop capillotracté et un minimum cohérent.

Pour ce roman aussi, j’ai créé des pages dans un wiki personnel afin de m’y retrouver, de m’organiser. Je vais donc, là aussi, y développer les fiches de personnages et de plein d’autres choses que je n’ai pas encore envie de vous dévoiler tout de suite. Et comme j’ai l’intention de finir Urgence abyssale avant de m’y remettre corps et âme, il faudra attendre encore un peu. Navrée, ou pas !

 

Bref, vous l’aurez deviné, je suis de nouveau inspirée et en forme pour écrire, même si je suis toujours sur des projets différents à droite à gauche, en plus de ma vie personnelle et de ma vie professionnelle.

Petit point de réflexion technique

Rédigé par Ambre Nébuleuse 2 commentaires
Classé dans : Babillage Mots clés : organisation, écriture, technique

Comme vous le savez, parce que j'en ai déjà parlé dans un précédent billet, j'ai des problèmes d'organisations. Depuis, j'ai réussi à mieux m'organiser. J'ai abandonné l'idée d'utiliser Bibisco, non pas que l'outil ne soit pas bon, mais plutôt qu'il ne me convient pas pour mon usage actuel. J'ai commencé à tout réorganiser et republier, pour mes différents écrits, sur un site dédié, à cette adresse : https://carnet.lanebuleusedambre.fr/

C'est génial, c'est super, j'ai pu bien avancer, me direz-vous. Mais ça ne suffit pas et je commence à atteindre certaines limites de ce système. Je vais tâcher de vous expliquer, concrètement, ce qui me bloque.

Comment est-ce que j'alimente mon carnet ?

Si vous êtes déjà allé voir le site que je vous ai indiqué plus haut, vous pouvez voir que je l'ai construit en utilisant middleman. C'est un outil développé en langage Ruby qui permet de faire des sites statiques. Chacun des écrits, nouvelle ou roman, que vous pouvez lire sur mon carnet, a d'abord été rédigé dans un format MarkDown, avant d'être interprété par le moteur de middleman pour la génération de la page web.

(Je vous épargne les explications techniques de comment ça marche, si vous voulez en savoir plus, je ne peux que vous inviter à lire la documentation de l'outil, voire à venir en discuter sur Mastodon.)

L'avantage de cette méthode, c'est que je peux rédiger de n'importe où, à partir du moment où j'ai une connexion internet et un accès à un dépôt git. Il me suffit donc, depuis un navigateur, ou depuis une autre de mes machines, d'accéder à la dernière version du dépôt et d'écrire. Une fois que j'estime que le texte est dans une version suffisamment avancé, je n'ai plus qu'à compiler pour générer une nouvelle version du site avec le texte à jour.

Où est-ce que ça coince ?

J'ai commencé à rencontrer des difficultés au moment où j'ai voulu générer une version en PDF, pour commencer, puis en EPUB, de l'état d'avancement actuel d'Urgence Abyssale. J'ai pu générer le PDF en copiant-collant le texte original, depuis les fichiers en MarkDown, dans des fichiers TeX. Puis, à partir des fichiers TeX, j'ai pu générer un EPUB, en galérant un peu à prendre Calibre en main pour corriger deux trois trucs, comme la mise en forme des alinéas. Et ça marche. À peu près.

Mais je ne peux pas me permettre de batailler avec trois ou quatre formats de fichiers différents. Tout simplement parce que cela veut dire qu'à chaque fois que j'aurai une modification à faire sur un chapitre ou une nouvelle, je devrai la reporter sur les autres formats ! Autant vous dire que, même si l'exercice d'écriture me plaît, devoir corriger en parallèle quatre fichiers différents pour la moindre coquille, ça me dépite rien que d'y penser !

Quelles solutions ?

L'autre question que je me pose c'est, si un jour j'envisage l'auto-édition (laissez-moi rêver !), est-ce qu'il faut que je prépare un type de format spécifique ? Est-ce qu'il existe des outils ou des méthodes à suivre, ou est-ce que chacun fait comme il veut ou peut ? Est-ce que les dialogues doivent être dans une sémantique particulière comme des listes ?

Cette dernière question peut paraître bizarre, ou étrange, mais c'est une question qui m'a été posée par une personne qui travaille dans l'informatique, et pour qui un dialogue n'est en fait qu'une liste de répliques. Jusqu'à présent je me contente d'utiliser les tirets cadratins, mais maintenant je ne sais pas, je ne sais plus. Tout se bouscule et s'embrouille dans ma tête !

Une piste que j'ai commencé à explorer, mais qui peut être longue à mettre en place de prime abord, c'est de travailler sur des fichiers au format XML, puis d'utiliser XSL pour avoir le rendu dans les différents formats souhaités. Mais pour ça, il faut que j'arrive à prendre le temps, que je n'ai pas toujours, pour réussir à me dépatouiller de certains points techniques sur lesquels je bute, comme la vérification de la validité du document XML avec XSD.

Je vous ai perdu ? C'est normal, toutes mes excuses. Je suis moi-même un peu perdue et j'envisage de m'arracher les neurones à la main pour pouvoir les gratter plus efficacement…

Si vous avez des suggestions à me proposer pour résoudre cet épineux problème, je suis toute ouïe !

J'ai relevé mon défi !

Rédigé par Ambre Nébuleuse 3 commentaires
Classé dans : Babillage Mots clés : écriture, exercice, organisation, roman

Le défi NaNoWriMo est déjà fini ? Mais ça passe trop vite ces trucs là quand on n'a pas tout le temps que l'on voudrait pour s'y consacrer ! Bref, c'est l'heure du bilan, et je vais essayer de dire des choses positives pour une fois ! Donc, le syndrome de l'imposteur, puisqu'il paraît que tu squattes un bout de ma psychée, tu restes dehors le temps que je discute avec mon lectorat, merci.

Un mois de défi, ça donne quoi ?

Ça donne beaucoup de mots ! Voici une petite liste :

  • Prologue : 1 719 mots
  • Chapitre I : 1 330 mots
  • Chapitre II : 2 379 mots
  • Chapitre III : 2 964 mots
  • Chapitre IV : 2 406 mots
  • Chapitre V : 3 888 mots
  • Chapitre VI : 3 529 mots
  • Chapitre VII : 3 451 mots
  • Chapitre VIII : 2 663 mots
  • Chapitre IX (non fini et non publié) : 1 697 mots

Soit un total de 26 026 mots.

Ce n'est pas forcément un gros roman, et comme vous pouvez vous en douter, il n'est pas fini. Ben oui, j'ai eu une idée juste avant le défi, du coup, je me suis peut-être, une fois de plus, précipitée !

(Hum, le syndrome, j'ai dit dehors, merci…)

Non, en vrai, je voulais me lancer sur une idée de départ sans fil directeur et voir comment, en écrivant au fil de l'eau (Huhu, "au fil de l'eau" ! Vous trouveriez ça drôle aussi si vous avez lu les chapitres ! Si si !) je pouvais en sortir quelque chose.

Et bien, je suis plutôt contente de moi dans l'ensemble ! Je me suis réellement attachée aux différents personnages, je me suis amusée à imaginer les différentes situations pouvant avoir lieu dans l'univers ainsi créé et essayer de me mettre à la place de différents types de personnalités. Un exercice un peu périlleux quand on est une inadaptée sociale. Mais j'ai adoré et je me suis amusée, c'est donc l'essentiel pour moi.

Ça m'a permis de constater que oui, j'aime écrire, l'exercice est difficile mais plaisant quand on voit que l'histoire se déroule, petit à petit, que les personnages se construisent, étape par étape, comment s'y prendre pour faire venir l'intrigue, pour essayer de décrire des lieux, des situations ou même des réactions et des ressentis. Bref, je savais déjà que le travail d'écrivain est difficile, mais j'y ai vraiment pris goût ! C'est peut-être un peu confus, toutes mes excuses, je jette les mots sur le clavier :-) !

Et maintenant, c'est quoi la suite ?

Dans un premier temps, je vais sans doute continuer d'écrire ce premier jet, puisque c'en est un, tout en peaufinant mes cartes mentales sur Framindmap. Je vais d'abord me concentrer sur le fond de l'histoire et continuer d'évoluer à mon rythme. Bien sûr, je vais tâcher de vous informer au fur et à mesure : sur mon blog, par des petits billets, mais également sur Framapiaf, par des petits messages courts. D'ailleurs, merci aux copains du hashtag MastoWriMo (Phigger, Eutrapelie, Anne Pavelle notamment), vous m'avez aidée à tenir jusqu'au bout dans ce défi, même si j'aurai préféré pouvoir écrire davantage chaque jour ! Vous êtes formidables et vos petits mots tout au long de cette aventure m'ont été d'une grande aide, si si !

Mais je ne vais pas forcément me contenter d'écrire, je vais aussi me documenter un peu plus pour améliorer mes descriptions de lieu tout au long de l'écriture. Si vous avez des lectures ou des documentaires à me recommander, n'hésitez pas !

Et une fois les brouillons finis, je mettrais au propre, je compléterai, j'améliorerais le tout, et, bien sûr, je ferais ce qu'il faut pour que vous puissiez au moins télécharger le PDF !

Et trouver un titre aussi, ça serait bien…

Après, ça ne veut pas dire que j'abandonne mes autres projets d'écriture ! Loin de là ! Non, non, je veux continuer d'écrire « Exode » et vous emmener en voyage avec moi ! Mais là aussi, il va me falloir de la documentation, sûrement plus que pour le défi de Novembre ! Je reviendrais peut-être vers vous dans un autre billet… quand j'en aurais le temps !

J'ai aussi commencé cet été à écrire un autre texte, plus dans l'univers heroic fantasy, je vous en parlerai plus un jour aussi !

Vaste programme !

Et encore, je n'ai pas parlé de revoir le design actuel du blog, afin qu'il soit plus accessible et moins tristounet. Mais j'avoue que je n'ai pas trop d'idées de comment m'y prendre pour le rendre agréable. Est-ce que je le fais moi-même ou est-ce que je lance un appel à l'aide à la communauté libriste pour avoir un peu d'aide sur le plan technique ? C'est que, quand c'est pour du personnel, je suis plus douée pour rendre le tout laid et peu présentable…

Et peaufiner mon carnet aussi. L'affichage n'est pas forcément terrible pour les chiffres romains, il faudra que j'améliore ça !

Bref. Merci de m'avoir lue jusqu'ici et merci de me soutenir dans cette formidable aventure. Même si nous ne nous connaissons pas :-) ! Et n'hésitez pas à me faire ne serait-ce qu'un petit coucou, ça n'a l'air de rien, mais ça encourage vraiment beaucoup à continuer, surtout en cas de gros doute !

Fil RSS des articles de ce mot clé