Petit point de réflexion technique

Rédigé par Ambre Nébuleuse 2 commentaires
Classé dans : Babillage Mots clés : organisation, écriture, technique

Comme vous le savez, parce que j'en ai déjà parlé dans un précédent billet, j'ai des problèmes d'organisations. Depuis, j'ai réussi à mieux m'organiser. J'ai abandonné l'idée d'utiliser Bibisco, non pas que l'outil ne soit pas bon, mais plutôt qu'il ne me convient pas pour mon usage actuel. J'ai commencé à tout réorganiser et republier, pour mes différents écrits, sur un site dédié, à cette adresse : https://carnet.lanebuleusedambre.fr/

C'est génial, c'est super, j'ai pu bien avancer, me direz-vous. Mais ça ne suffit pas et je commence à atteindre certaines limites de ce système. Je vais tâcher de vous expliquer, concrètement, ce qui me bloque.

Comment est-ce que j'alimente mon carnet ?

Si vous êtes déjà allé voir le site que je vous ai indiqué plus haut, vous pouvez voir que je l'ai construit en utilisant middleman. C'est un outil développé en langage Ruby qui permet de faire des sites statiques. Chacun des écrits, nouvelle ou roman, que vous pouvez lire sur mon carnet, a d'abord été rédigé dans un format MarkDown, avant d'être interprété par le moteur de middleman pour la génération de la page web.

(Je vous épargne les explications techniques de comment ça marche, si vous voulez en savoir plus, je ne peux que vous inviter à lire la documentation de l'outil, voire à venir en discuter sur Mastodon.)

L'avantage de cette méthode, c'est que je peux rédiger de n'importe où, à partir du moment où j'ai une connexion internet et un accès à un dépôt git. Il me suffit donc, depuis un navigateur, ou depuis une autre de mes machines, d'accéder à la dernière version du dépôt et d'écrire. Une fois que j'estime que le texte est dans une version suffisamment avancé, je n'ai plus qu'à compiler pour générer une nouvelle version du site avec le texte à jour.

Où est-ce que ça coince ?

J'ai commencé à rencontrer des difficultés au moment où j'ai voulu générer une version en PDF, pour commencer, puis en EPUB, de l'état d'avancement actuel d'Urgence Abyssale. J'ai pu générer le PDF en copiant-collant le texte original, depuis les fichiers en MarkDown, dans des fichiers TeX. Puis, à partir des fichiers TeX, j'ai pu générer un EPUB, en galérant un peu à prendre Calibre en main pour corriger deux trois trucs, comme la mise en forme des alinéas. Et ça marche. À peu près.

Mais je ne peux pas me permettre de batailler avec trois ou quatre formats de fichiers différents. Tout simplement parce que cela veut dire qu'à chaque fois que j'aurai une modification à faire sur un chapitre ou une nouvelle, je devrai la reporter sur les autres formats ! Autant vous dire que, même si l'exercice d'écriture me plaît, devoir corriger en parallèle quatre fichiers différents pour la moindre coquille, ça me dépite rien que d'y penser !

Quelles solutions ?

L'autre question que je me pose c'est, si un jour j'envisage l'auto-édition (laissez-moi rêver !), est-ce qu'il faut que je prépare un type de format spécifique ? Est-ce qu'il existe des outils ou des méthodes à suivre, ou est-ce que chacun fait comme il veut ou peut ? Est-ce que les dialogues doivent être dans une sémantique particulière comme des listes ?

Cette dernière question peut paraître bizarre, ou étrange, mais c'est une question qui m'a été posée par une personne qui travaille dans l'informatique, et pour qui un dialogue n'est en fait qu'une liste de répliques. Jusqu'à présent je me contente d'utiliser les tirets cadratins, mais maintenant je ne sais pas, je ne sais plus. Tout se bouscule et s'embrouille dans ma tête !

Une piste que j'ai commencé à explorer, mais qui peut être longue à mettre en place de prime abord, c'est de travailler sur des fichiers au format XML, puis d'utiliser XSL pour avoir le rendu dans les différents formats souhaités. Mais pour ça, il faut que j'arrive à prendre le temps, que je n'ai pas toujours, pour réussir à me dépatouiller de certains points techniques sur lesquels je bute, comme la vérification de la validité du document XML avec XSD.

Je vous ai perdu ? C'est normal, toutes mes excuses. Je suis moi-même un peu perdue et j'envisage de m'arracher les neurones à la main pour pouvoir les gratter plus efficacement…

Si vous avez des suggestions à me proposer pour résoudre cet épineux problème, je suis toute ouïe !

J'ai relevé mon défi !

Rédigé par Ambre Nébuleuse 3 commentaires
Classé dans : Babillage Mots clés : écriture, exercice, organisation, roman

Le défi NaNoWriMo est déjà fini ? Mais ça passe trop vite ces trucs là quand on n'a pas tout le temps que l'on voudrait pour s'y consacrer ! Bref, c'est l'heure du bilan, et je vais essayer de dire des choses positives pour une fois ! Donc, le syndrome de l'imposteur, puisqu'il paraît que tu squattes un bout de ma psychée, tu restes dehors le temps que je discute avec mon lectorat, merci.

Un mois de défi, ça donne quoi ?

Ça donne beaucoup de mots ! Voici une petite liste :

  • Prologue : 1 719 mots
  • Chapitre I : 1 330 mots
  • Chapitre II : 2 379 mots
  • Chapitre III : 2 964 mots
  • Chapitre IV : 2 406 mots
  • Chapitre V : 3 888 mots
  • Chapitre VI : 3 529 mots
  • Chapitre VII : 3 451 mots
  • Chapitre VIII : 2 663 mots
  • Chapitre IX (non fini et non publié) : 1 697 mots

Soit un total de 26 026 mots.

Ce n'est pas forcément un gros roman, et comme vous pouvez vous en douter, il n'est pas fini. Ben oui, j'ai eu une idée juste avant le défi, du coup, je me suis peut-être, une fois de plus, précipitée !

(Hum, le syndrome, j'ai dit dehors, merci…)

Non, en vrai, je voulais me lancer sur une idée de départ sans fil directeur et voir comment, en écrivant au fil de l'eau (Huhu, "au fil de l'eau" ! Vous trouveriez ça drôle aussi si vous avez lu les chapitres ! Si si !) je pouvais en sortir quelque chose.

Et bien, je suis plutôt contente de moi dans l'ensemble ! Je me suis réellement attachée aux différents personnages, je me suis amusée à imaginer les différentes situations pouvant avoir lieu dans l'univers ainsi créé et essayer de me mettre à la place de différents types de personnalités. Un exercice un peu périlleux quand on est une inadaptée sociale. Mais j'ai adoré et je me suis amusée, c'est donc l'essentiel pour moi.

Ça m'a permis de constater que oui, j'aime écrire, l'exercice est difficile mais plaisant quand on voit que l'histoire se déroule, petit à petit, que les personnages se construisent, étape par étape, comment s'y prendre pour faire venir l'intrigue, pour essayer de décrire des lieux, des situations ou même des réactions et des ressentis. Bref, je savais déjà que le travail d'écrivain est difficile, mais j'y ai vraiment pris goût ! C'est peut-être un peu confus, toutes mes excuses, je jette les mots sur le clavier :-) !

Et maintenant, c'est quoi la suite ?

Dans un premier temps, je vais sans doute continuer d'écrire ce premier jet, puisque c'en est un, tout en peaufinant mes cartes mentales sur Framindmap. Je vais d'abord me concentrer sur le fond de l'histoire et continuer d'évoluer à mon rythme. Bien sûr, je vais tâcher de vous informer au fur et à mesure : sur mon blog, par des petits billets, mais également sur Framapiaf, par des petits messages courts. D'ailleurs, merci aux copains du hashtag MastoWriMo (Phigger, Eutrapelie, Anne Pavelle notamment), vous m'avez aidée à tenir jusqu'au bout dans ce défi, même si j'aurai préféré pouvoir écrire davantage chaque jour ! Vous êtes formidables et vos petits mots tout au long de cette aventure m'ont été d'une grande aide, si si !

Mais je ne vais pas forcément me contenter d'écrire, je vais aussi me documenter un peu plus pour améliorer mes descriptions de lieu tout au long de l'écriture. Si vous avez des lectures ou des documentaires à me recommander, n'hésitez pas !

Et une fois les brouillons finis, je mettrais au propre, je compléterai, j'améliorerais le tout, et, bien sûr, je ferais ce qu'il faut pour que vous puissiez au moins télécharger le PDF !

Et trouver un titre aussi, ça serait bien…

Après, ça ne veut pas dire que j'abandonne mes autres projets d'écriture ! Loin de là ! Non, non, je veux continuer d'écrire « Exode » et vous emmener en voyage avec moi ! Mais là aussi, il va me falloir de la documentation, sûrement plus que pour le défi de Novembre ! Je reviendrais peut-être vers vous dans un autre billet… quand j'en aurais le temps !

J'ai aussi commencé cet été à écrire un autre texte, plus dans l'univers heroic fantasy, je vous en parlerai plus un jour aussi !

Vaste programme !

Et encore, je n'ai pas parlé de revoir le design actuel du blog, afin qu'il soit plus accessible et moins tristounet. Mais j'avoue que je n'ai pas trop d'idées de comment m'y prendre pour le rendre agréable. Est-ce que je le fais moi-même ou est-ce que je lance un appel à l'aide à la communauté libriste pour avoir un peu d'aide sur le plan technique ? C'est que, quand c'est pour du personnel, je suis plus douée pour rendre le tout laid et peu présentable…

Et peaufiner mon carnet aussi. L'affichage n'est pas forcément terrible pour les chiffres romains, il faudra que j'améliore ça !

Bref. Merci de m'avoir lue jusqu'ici et merci de me soutenir dans cette formidable aventure. Même si nous ne nous connaissons pas :-) ! Et n'hésitez pas à me faire ne serait-ce qu'un petit coucou, ça n'a l'air de rien, mais ça encourage vraiment beaucoup à continuer, surtout en cas de gros doute !

Comment bien m'organiser ?

Rédigé par Ambre Nébuleuse 2 commentaires
Classé dans : Babillage Mots clés : organisation, écriture, doutes

J'ai un aveu à faire. De l'imagination et des idées, j'en ai. Parfois trop, et même souvent beaucoup trop. Bon, ok, c'est un peu pour me faire mousser aussi… Mon principal défaut c'est que je ne sais pas m'organiser !

La principale question que je me pose c'est : comment vous vous y prendriez ou comment vous vous y prenez ?

Bien sûr j'ai quelques pistes à explorer afin de trouver ce qui me correspondrait le mieux, même si pour le coup ça me bloque plus qu'autre chose…

Les brouillons

Parfois j'ai une idée et je la couche directement sur un support quelconque : carnet, feuille volante, document au format ODT, wiki personnel, ou directement sur le blog. Seulement voilà, même si ça peut aider à débloquer une situation, j'ai l'impression que c'est aussi un moyen de m'éparpiller, et donc, au final, de perdre le fil directeur de ce que j'avais d'abord en tête.

Les recherches

J'ai des idées pour écrire un livre, mais pour cela je dois faire d'abord certaines recherches pour éviter de partir un peu dans tous les sens, comme à mon habitude. Seulement voilà, quelles sont les meilleures solutions pour effectuer des recherches parfois très pointues ou qui pourraient carrèment me poser des soucis ? Est-ce que utiliser wikipédia, et Tor selon la sensibilité de la recherche, sont une bonne solution ou vaut-il mieux que je me rende dans une bibliothèque ou une médiathèque afin de trouver les informations dont j'ai besoin ?

La construction du fil directeur

Pour le moment je me base sur mes premières idées, mais comment faire pour ne pas perdre mon fil directeur et donc, de nouveau, me retrouver éparpillée et bloquée ? Peut-être que l'utilisation de cartes mentales pourraient être une solution ?

Créer les personnages et les liens entre eux

J'ai découvert un logiciel pour aider à écrire des romans, qui me semble complet, peut-être même trop : Bibisco. Le fait de pouvoir créer des fiches pour ses personnages me semble une bonne idée et je me demande si je ne vais pas l'utiliser pour ça… Après la question c'est est-ce que je ne risque pas de me compliquer ou de me complexifier la tâche ?

 

Comme vous pouvez le constater, des idées pour m'organiser j'en ai quelques unes, à force de recherches, d'exploration et de procrastination sur les internets. Mais une vraie idée brillante pour m'y atteler correctement, pas encore… Je ne sais pas encore quelle piste est la meilleure, aussi, si vous avez des idées, je suis preneuse !

Fil RSS des articles de ce mot clé