Lectorat, votre avis compte !

Rédigé par Ambre Nébuleuse 4 commentaires
Classé dans : Babillage Mots clés : blog, écriture, remaniement

Depuis mon dernier billet, j'ai pas mal avancé, je crois. Il me reste deux ou trois détails à régler, mais pour ça, je vais avoir besoin de vous, très cher lectorat ! Enfin, si j'ai au moins une personne qui me lit ? Même les chats sont acceptés !

Pour mon site où je souhaite exposer mes textes, j'aimerai également vous proposer de les récupérer sur vos différents appareils. Seulement voilà, sous quel(s) format(s) ?

Pour le texte brute, est-ce que je vous fournis les sources ODT et/ou TeX ? Directement un TXT ?

Pour le texte à lire directement, est-ce que je vous offre juste un PDF ou est-ce qu'il faudrait aussi que j'envisage un EPUB ?

Je ne sais pas du tout quelle décision prendre sur ce coup… Aussi, je préfère laisser mûrir encore un peu ma réflexion, mais si l'un·e d'entre vous peut m'aider, avec des arguments si possible, ce sera avec plaisir que je tâcherai d'en tenir compte !

— … Les chats ?

— Je savais pas quoi mettre pour essayer d'être drôle !

— Pourquoi ne pas avoir plutôt dit que tu acceptes les bots ?

— Parce que je ne les accepte pas…

— Tu veux dire que tu rejettes tous les commentaires laissés par les bots et les spammeurs ?

— Chuuuuuut ! Ça doit rester secret !

— Excuse-moi, j'ai du lait sur le feu qui m'attend pour un fou-rire !

Remaniement et reprise du travail d'écriture

Rédigé par Ambre Nébuleuse Aucun commentaire
Classé dans : Babillage Mots clés : blog, écriture, doutes, remaniement

Bonjour à tou·te·s ! Vous êtes toujours en vie ? Moi oui.

Après des mois de doutes, de reculades (ça se dit ? On va dire qui oui…) et d'envies, je me suis enfin mis un coup de pied, salvateur, « au cul » ! Est-ce que je vais continuer d'écrire ? Oui. Est-ce que je vais reprendre La Spiritiste ? Un jour peut-être. Est-ce que je vais arriver avec du nouveau, du plus concret ? Oui aussi.

Concrétement, ce qu'il va se passer est la chose suivante : le blog ne me servira plus que de lieu d'expression, de causerie, où j'essaierai, tant bien que mal, de vous dire où j'en suis, les progrès que j'ai fait, si je suis bloquée, mais aussi, peut-être, d'autres trucs.

Mes textes dans tout ça ? Ils seront transférés dans un autre espace qui y sera dédié et, je l'espère, plus aproprié. Cet espace sera une vitrine où seront exposés mes différents écrits. Pas beaucoup pour l'instant, ok… Promis j'essaie d'étouffer et ma procrastination et mon syndrome de l'imposteur ! Pour l'instant cet espace se déclinera en deux parties, une partie qui rassemblera mes nouvelles, et une partie qui rassemblera mes romans.

Je vous tiendrai informé·e·s dès que tout sera mis en place.

Des bisous !

— Hey, c'est bon, j'ai fait l'annonce !

— Ben c'est bien…

— Le site est prêt ?

— Euh, ça dépend, tu entends quoi par « prêt » ?

— Quoi ? T'es encore sur ton jeu ? Et c'est moi qui procrastine ?

— Mais j'en ai juste pour cinq minutes…

— Tu m'as dit ça il y a une heure !

— … Il avance ton second chapitre ?

— Oui, enfin, heu, je… Change pas le sujet !

J'ai lu : « La disparition » de Georges Perec

Rédigé par Ambre Nébuleuse Aucun commentaire
Classé dans : J'ai lu Mots clés : lecture, écriture, écrivain, inspiration

Je lis un peu plus qu’avant, profitant de mes temps de trajet pour me rendre sur mon lieu de travail. Dernièrement, j’ai donc lu « La Disparition » de Georges Perec, poussée par la curiosité de voir comment un auteur a pu écrire un roman entier en lipogramme, c’est-à-dire en s’imposant de ne pas utiliser une lettre. Dans ce roman, à aucun moment la lettre ‘e’ n’apparaît. Comme il s’agit d’une voyelle à forte fréquence dans notre langue, je voulais voir comment cet auteur a pu s’en sortir. Et je n’ai pas été déçue, malgré la difficulté que j’ai pu éprouver en me faisant au style.

J’ai pris du plaisir à lire ce roman, écrit sur un style policier aussi étonnant qu’inattendu. Mais ce qui m’a le plus plu c’est de ressentir l’amusement qu’a dû éprouver l’auteur au cours de sa rédaction, m’imaginer ses doutes et, probablement, ses difficultés à trouver les mots justes pour accrocher et intriguer le lecteur, lui donner envie de poursuivre sa lecture, le mener jusqu’au bout de l’intrigue.

Bien que j’ai souvent été surprise ou désappointée, j’en retiens une bonne leçon. Écrire une fiction doit avant tout être un activité amusante pour l’écrivain, malgré ses doutes, qui ne doivent pas pour autant représenter un frein, et ça, je crois que c’est une chose que Monsieur Perec a su me démontrer, aussi je l’en remercie. Je pense que ça va beaucoup me servir et, je l’espère, m’aider lorsque je bloque ou bute sur mes propres idées.

Comment bien m'organiser ?

Rédigé par Ambre Nébuleuse 2 commentaires
Classé dans : Babillage Mots clés : organisation, écriture, doutes

J'ai un aveu à faire. De l'imagination et des idées, j'en ai. Parfois trop, et même souvent beaucoup trop. Bon, ok, c'est un peu pour me faire mousser aussi… Mon principal défaut c'est que je ne sais pas m'organiser !

La principale question que je me pose c'est : comment vous vous y prendriez ou comment vous vous y prenez ?

Bien sûr j'ai quelques pistes à explorer afin de trouver ce qui me correspondrait le mieux, même si pour le coup ça me bloque plus qu'autre chose…

Les brouillons

Parfois j'ai une idée et je la couche directement sur un support quelconque : carnet, feuille volante, document au format ODT, wiki personnel, ou directement sur le blog. Seulement voilà, même si ça peut aider à débloquer une situation, j'ai l'impression que c'est aussi un moyen de m'éparpiller, et donc, au final, de perdre le fil directeur de ce que j'avais d'abord en tête.

Les recherches

J'ai des idées pour écrire un livre, mais pour cela je dois faire d'abord certaines recherches pour éviter de partir un peu dans tous les sens, comme à mon habitude. Seulement voilà, quelles sont les meilleures solutions pour effectuer des recherches parfois très pointues ou qui pourraient carrèment me poser des soucis ? Est-ce que utiliser wikipédia, et Tor selon la sensibilité de la recherche, sont une bonne solution ou vaut-il mieux que je me rende dans une bibliothèque ou une médiathèque afin de trouver les informations dont j'ai besoin ?

La construction du fil directeur

Pour le moment je me base sur mes premières idées, mais comment faire pour ne pas perdre mon fil directeur et donc, de nouveau, me retrouver éparpillée et bloquée ? Peut-être que l'utilisation de cartes mentales pourraient être une solution ?

Créer les personnages et les liens entre eux

J'ai découvert un logiciel pour aider à écrire des romans, qui me semble complet, peut-être même trop : Bibisco. Le fait de pouvoir créer des fiches pour ses personnages me semble une bonne idée et je me demande si je ne vais pas l'utiliser pour ça… Après la question c'est est-ce que je ne risque pas de me compliquer ou de me complexifier la tâche ?

 

Comme vous pouvez le constater, des idées pour m'organiser j'en ai quelques unes, à force de recherches, d'exploration et de procrastination sur les internets. Mais une vraie idée brillante pour m'y atteler correctement, pas encore… Je ne sais pas encore quelle piste est la meilleure, aussi, si vous avez des idées, je suis preneuse !

Inspiration pour une histoire d'horreur ?

Rédigé par Ambre Nébuleuse Aucun commentaire
Classé dans : Onirisme Mots clés : cauchemar

Cette semaine j'ai fait un cauchemar, chose somme toute assez classique chez une personne stressée et en cette période de l'année. Cependant, celui-ci m'a assez marqué et je pense qu'il peut vous inspirer si les histoires d'horreur sont votre style de prédilection.

Cher lectorat, si tu es sensible, je te recommande de ne pas lire cette bribe descriptive, tu me remercieras plus tard.

Dans ce songe, j'étais dans mon salon et j'observais deux rats. Ces rats étaient des rats venimeux d'Australie et avaient un pelage brun-vert. J'était fascinée de les voir dévorer un lapin qu'ils venaient tout juste de chasser grâce à leur venin. Ayant un chat, j'ai bien sûr prévenu mon chat d'éviter de les approcher, qu'une seule de leur morsure serait fatale. Sur ces mots, je me suis tournée vers mon canapé, et c'est là que le rêve a viré au cauchemar. Le pelage de mon chat avait blanchi, les poils s'étaient frisés et ratatinés totalement. Une sorte de bave épaisse, mousseuse, et d'une couleur verte, coulait de sa gueule. Elle n'avait plus que la peau sur les os, littéralement. Ses muscles avaient disparu, aucune trace de sang, je pouvais voir son crâne blanc sous la fourrure qui se détachait. Ses yeux n'étaient plus que des billes noires parsemées d'éclat de la couleur habituelle de ses iris. Et elle cherchait son air dans son agonie.

J'ai la chance d'avoir pu me rendre compte que je faisais un cauchemar et j'ai donc pu me forcer à me réveiller. Évidemment, quand j'ai allumé la lumière, ça a réveillé Mademoiselle qui m'a regardé incrédule, ne comprenant pas pourquoi je me réveillais aussi tôt…

Si ce cauchemar vous a inspiré, n'hésitez pas à piocher dedans pour vos histoires. En attendant, je profite de mon chat, bien vivant.

Fil RSS des articles