La vie est un livre

Rédigé par Ambre Nébuleuse 1 commentaire
Classé dans : Expression Mots clés : ambre, expression

Peut-être connaissez-vous l'expression « tourner la page » qui est souvent utilisée quand il arrive certains événements dans la vie d'une personne. En voici la définition que donne le site internet expressio.fr :

Vous avez certainement déjà lu un livre d'histoire, ouvrage qui détaille des périodes passées.
C'est par allusion à un tel livre que, depuis le tout début du XIXe siècle, une « page d'histoire » puis « une page » est une métaphore qui désigne une période de la vie d'un individu, d'un groupe ou d'un pays (même si, dans la réalité, une telle période est plus souvent décrite sur plusieurs pages imprimées que sur une seule).

Si la 'page' correspond ainsi à une tranche de vie, quoi de plus simple, pour passer à la tranche suivante, que de tourner la page, comme on tourne celle d'un livre pour en continuer la lecture, ce qui a l'avantage de cacher le contenu de la précédente, nouvelle métaphore qui marque la volonté d'oublier le contenu de la 'page' précédente ?

Tourner une page à chaque étape de sa vie, c'est merveilleux, non ? Mais encore faut-il pouvoir y arriver…

Durant des années je n'ai été que l'ombre de moi-même, cachant mes souffrances à mes proches qui ne les comprenaient pas, les minimisant aussi quand j'essayais d'exprimer mon mal-être, me mentant également en n'étant pas capable de saisir la méchanceté dans l'intention de mes camarades de classe. Mais qu'y pouvais-je ? Je n'étais qu'une enfant qui ne comprenait pas, et ne comprendra peut-être jamais, le monde qui l'entoure.

Et puis, un jour, j'ai pu tourner cette page. Toujours seule, armée de mon courage et de mes parents qui me poussaient au cul pour que je réussisse. Ce jour-là j'ai décroché le baccalauréat. Des portes se sont miraculeusement ouvertes à moi, le vilain petit canard, toujours le jouet de sales gosses au comportement malsain qui passaient entre les gouttes. J'ai pu commencer des études supérieures. Du fait de mon isolement social étant gamine, j'ai fait énormément d'erreurs d'interaction sociales. Je n'ai pas appris les codes sociaux. Je n'ai appris qu'à rester à ma place et à me taire pour éviter les brimades. Des erreurs d'interaction sociales, j'en ferais sûrement toute ma vie. Je pense savoir qu'elle est leur origine, mais cette page s'étant en partie tournée, j'espère toujours pouvoir me relever et aller de l'avant.

Un autre jour, une autre page qui se tourne. J'ai fini mes études, décroché un beau diplôme flambant neuf. Je découvre le monde du travail et je suis amenée à quitter ma ville natale, avec un peu le regret de m'éloigner des rares amis que j'y ai encore, et une perspective de soulagement de pouvoir enfin voler de mes propres ailes. Au cours de mon premier emploi, j'apprends la rigueur de mon métier, les us et coutumes inhérents. Dans cette nouvelle ville, je découvre de nouveaux lieux, de nouvelles personnes. Mais surtout, j'apprends à me faire confiance. À laisser de la distance avec ma première page. Cette page ne sera peut-être jamais définitivement tournée, toujours présente dans un coin de ma psyché, tel un oiseau de mauvais augure, mais il faut aussi que je l'accepte. Même s'il s'agit d'une période trouble, sombre et difficile de mon existence qui me hantera toute ma vie, elle fait partie de qui, et de ce que, je suis. Le jour où je l'aurais acceptée, peut-être que cette page restera tournée sans se rouvrir.

Une nouvelle année commence pour moi, où je tourne une nouvelle page. J'ai enfin ouvert mon cœur à la personne que j'aime et nous partageons maintenant nos vies, nos livres, avec leurs différentes pages. Petit à petit, nous tournons de nouvelles pages, dans notre vie commune. Nous ne savons pas quand ce livre se terminera, mais en attendant, nous avons décidé d'en savourer chaque instant, chaque mot qui constitue ses pages qui s'écrivent sous nos yeux.

Parce que la vie est un livre.

1 commentaire

#1  - Phigger a dit :

C'est très joli Ambre... Doux-amer, comme beaucoup de choses finalement. Jne te souhaite que du bonheur.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot ppdph ?

Fil RSS des commentaires de cet article